Accueil Présentation Communiqués de presse Les produits Contact
Présentation du domaine



Mars 2007 La double consécration

4 mars 2007
La Cuvée A du Château Les Hauts d'Aglan reçoit la médaille d'Or au Concours Général Agricole de Paris
8 mars 2007
Isabelle REY-AURIAT reçoit les insignes
de Chevalier dans l'Ordre National du Mérite Agricole
des mains du Ministre de l'agriculture Dominique Bussereau


Isabelle REY-AURIAT, fille, petite fille et arrière petite fille de vignerons, est née le 14 juin 1968. Fille unique, sa jeunesse quercynoise est bercée par le rythme des saisons qui font pousser la vigne et donnent naissance à des cuvées de repas de famille mémorables. Après des études de commerce à Toulouse, elle décide de reprendre la propriété familiale de 14 hectares à Soturac en 1994, son premier millésime.

Ses atouts :
  •   un terroir exceptionnel : hautes terrasses sud argilo-calcaire du quaternaire ancien
  •   un cépage rare : le Malbec
  •   une appellation originale : AOC CAHORS
  •   une marque : Château Les Hauts d'Aglan
  •   un savoir faire ancestral et une sensibilité d'artiste


  • Ses défis : Faire de la propriété :
  •   une référence en matière de Vin de Cahors
  •   le berceau d'un Cahors pur, un vin de plaisir
  •   une entreprise dynamique de renommée internationale
  •   le cadre de vie sain et riche d'enseignement pour sa famille
  • Elle exporte aujourd'hui 60 % de sa production en Amérique du Nord, au Mexique, au Canada et en Europe du Nord. Elle est mariée, deux enfants et profite des plaisirs de ce pays de cocagne qu'est le Lot.

    Douze années de remises en question, d'acharnement, de doutes, de plaisirs, d'engagement, de symbiose avec la nature qu'elle sculpte et qui la nourrit pour arriver à une reconnaissance de ses vins par les concours et les guides les plus prestigieux.

    Ce travail inscrit dans la pérennité et les médailles répétées au Concours général Agricole de Paris, le concours des vins par excellence, amène le Ministre de l'Agriculture, Monsieur Dominique Bussereau, à lui remettre ce 8 mars 2007, journée internationale de la femme, une noble distinction en la nommant au grade de Chevalier dans l'Ordre National du Mérite Agricole.

    Une vigne de hautes terrasses en Appellation d'Origine Contrôlée, Une femme déterminée, Une belle cuvée du Château Les Hauts d'Aglan La formule magique pour une belle réussite…à suivre.




    5 MEDAILLES EN 6 ANS
    AU CONCOURS GENERAL AGRICOLE DE PARIS
    +
    ETOILEES TOUS LES ANS AU GUIDE HACHETTE DES VINS
    UNE CONSTANTE RECONNAISSANCE


    Château Les Hauts d'Aglan Cuvée A - millésime 2005 Médaille d'Or Paris 2007
    -
    Château Les Hauts d'Aglan Cuvée A - millésime 2004 Médaille de Bronze Paris 2006 Deux étoiles au Guide Hachette des Vins 2007
    -
    Château Les Hauts d'Aglan Cuvée A - millésime 2003 Médaille d'Or Paris 2005 Une étoile au Guide Hachette des Vins 2006
    -
    Château Les Hauts d'Aglan Cuvée A - millésime 2002 Médaille d'Argent Paris 2004 Deux étoiles au Guide Hachette des Vins 2005
    -
    Château Les Hauts d'Aglan Cuvée A - millésime 2001 Deux étoiles au Guide Hachette des Vins 2004
    -
    Château Les Hauts d'Aglan Cuvée A - millésime 2000 Médaille de Bronze Paris 2002 Deux étoiles et Coup de Coeur du Guide Hachette des Vins 2003

    Le Parcours

    1968   : naissance d'Isabelle REY-AURIAT

    1992 : diplômée Ecole de Commerce de Toulouse

    1994 : installation, reprise de l'exploitation viticole familiale

    1995 : présidente de la Fédération Départementale des Vignerons Indépendant du Lot

    2000 : 1 er millésime de la cuvée A du Château Les Hauts d'Aglan

    2000 : création et présidence de la Fédération Régionale des Vignerons Indépendant de Midi-Pyrénées

    2002 : médaille de bronze au Concours Général Agricole

    2003 : deux étoiles et coup de c¶ur du Guide Hachette

    2004 : deux étoiles au Guide Hachette et médailles d'argent au Concours Général Agricole

    2005 : médaille d'or au Concours Général Agricole et médaille d'or à l'International Wine Challenge

    2006 : une étoile au Guide Hachette et Médaille de Bronze au Concours Général Agricole

    2007 : deux étoiles au Guide Hachette des Vins, médaille d'Or au Concours Général Agricole et médaille de Chevalier dans l'Ordre National du Mérite Agricole

    Un vin de Cahors issu d'une démarche originelle et originale
    Un nectar ré-inventé par une Femme

     

    La cuvée A du Château Les Hauts d'Aglan est le fruit d'une longue réflexion et d'une recherche laborieuse pour respecter 4 éléments essentiels :


    la mémoire
    le terroir
    le cépage Malbec
    le plaisir de la dégustation

    Le respect de la mémoire n'engageait que moi puisque, devait ressurgir de deux parcelles, le souvenir du vin de mon grand père servi lors des repas de famille et qui était le fleuron de la propriété. Ce devait être un vin noir, riche et velouté, un plaisir complet à l'¶il, au nez et en bouche, un vin d'artiste, sculpteur de matière haut en couleurs, riche en saveurs et créateur d'émotion.

    La forte personnalité et l'originalité de notre terroir devaient signer ces bouteilles. C'est pourquoi il a fallu lutter sans soutien et à contre courrant des politiques et des profils de produits définis pour notre appellation. J'ai donc conduits mes vignes avec rigueur et détermination, avec aussi, des moments de doute pour obtenir un très faible rendement et pouvoir ainsi tirer la  substantifique moelle Ÿ de ces vignes et du sol qui les nourri. Une exposition plein sud, rive droite du Lot sur les plus hautes terrasses situées à l'extrême ouest de l'appellation Cahors sont autant d'atouts pour réussir.

    Le cépage Malbec (ou Cot noir) est un allié majeur, un cépage à dompter certes, mais tellement généreux, original et typé dont l'origine est enraciné à Cahors. Pour toutes ces raisons, je me sens investie de la mission de le faire savoir au plus grand nombre et donc de faire tous les efforts nécessaires pour que le Malbec exprime toute sa complexité et soit haut placé dans la vitrine internationale des vins. J'ai donc choisi de ne pas l'assembler et de ne pas le masquer par un élevage en fût pour privilégier l'équilibre, l'élégance et la puissance aromatique.

    En tant que femme, mon approche du vin semble différente de celle de mes collègues par la définition d'un objectif plutôt de l'ordre de l'intuitif : le plaisir de la dégustation et le partage d'un moment convivial et passionné autour d'une belle bouteille qui marque ce moment et qui s'inscrit dans la mémoire et l'intemporalité comme peut le faire une oeuvre d'art. C'est plutôt un vin dont j'ai rêvé, un nectar d'aujourd'hui, un plaisir actuel émanant de notre histoire, à partager sans modération.

     

    Isabelle REY AURIAT

    Le Vignoble du Château Les Hauts d'Aglan est niché sur les hautes terrasses de l'appellation qui ont donné naissance au Cahors bien avant le phylloxéra. La Famille Martinet au XIXème siècle possédait et exploitait ce terroir d'exception situé rive droite du Lot et exposé plein sud pour profiter de toute les heures de soleil.

    Roger Martinet , mon grand-père, a développé le commerce de ces vins en les envoyant en gabarre à Bordeaux puis il a transmis le domaine à sa fille.

    Raymonde Martinet-Rey et son mari se sont évertués, pendant toute une génération, à remodeler le vignoble pour regrouper les parcelles alentours qui possédaient le même sous sols et en faire un vignoble de 10 hectares d'un seul tenant, homogène et monté sur fil pour une meilleure conduite de la vigne. Ils créent la marque et le Château Les Hauts d'Aglan voit le jour en 1985.

    L'histoire se répète, les transmissions, chez nous, se font de fille en fille, j'ai repris la propriété naturellement en 1994, élargi le vignoble au Château de La Marjolière pour arriver à 14 hectares et réveillé la cuvée A, le vin des bons souvenirs et des repas familiaux du dimanche chez mes grands parents au coeur des vignes.

    Je travaille sur deux cépages : le malbec représentant 90% de l'encépagement, le reste étant occupé par le merlot.

    Le Malbec , aussi appelé localement Auxerrois ou plus généralement Cot Noir, est le cépage original de l'appellation Cahors. Il apporte aux vins sa structure, sa complexité et sa puissance. Le Merlot est un cépage complémentaire apportant de la finesse, du gras et de la rondeur ainsi qu'un élégant bouquet les premières années, celui-ci étant ensuite supplanté par les arômes puissants de violette, de réglisse, d'épices et de fruits confits du Malbec.

    La vinification se fait en cuve inox, parcelle par parcelle, pour tirer le meilleur de chacune. Les cuvaisons sont de 15 à 20 jours pour extraire la couleur, les arômes et la matière suffisante à un bon vieillissement en laissant de côté les tanins grossiers, trop astringents, qui risqueraient de déséquilibrer nos vins. Un seul objectif : obtenir des vins typés, de longue garde, plein de finesse, d'élégance et de complexité, un équilibre entre l'expression du Malbec et celle du terroir pour le plus grand plaisir de nos sens.

    Sur la commune de Soturac , le vignoble est à l'extrême ouest de l'appellation à la limite de la région bordelaise, à une altitude de 100 mètres ce qui permet des maturités avancées de 8 à 10 jours par rapport à l'extrême est de l'appellation. Les racines plongées dans un sous-sol rare du Quaternaire Ancien, un terroir argilo-calcaire avec silex et minerais de fer nourrissent les raisins et signent ainsi les vins uniques, à la fois typés et fins, du Château Les Hauts d'Aglan.

    CAHORS

    Vin du Sud Ouest de la France
    Appellation d'Origine contrôlée

    Le vin de Cahors peut s'enorgueillir de nombreuses preuves d'ancienneté et de notoriété : n'en parlait-on pas déjà sous le règne de l'empereur romain Domitien vers l'an 96 de notre ère ?

    Le poète Clément Marot, enfant du pays, l'a souvent chanté et l'évêque de verdun, saint Paul, remerciait son ami saint Didier, évêque de Cahors (639-662), de son envoi de vin.

    François Ier agrémenta sa table de ce vin généreux, il fit planter une vigne à Fontainebleau avec le cépage de Cahors. Il y a quelques années à peine, fut arraché le dernier plant connu sous le nom de "Treille du Roi".

    L'église orthodoxe russe l'adopta comme vin de messe et le tsar Pierre le Grand soignait son estomac, fort fragile, au vin de Cahors.

    Le vignoble :

    Situé entre les 44 e et 45 e parallèles, le vignoble de Cahors se trouve (à vol d'oiseau) à égale distance (200 kms) de l'océan Atlantique, de la Méditerranée et des Pyrénées. Cette situation géographique le tient à l'écart à la fois de l'humidité atlantique et des précipitations méditerranéennes d'automne, donnant des arrières saisons ensoleillées qui permettent un affinement de la maturité des vendanges sans pluies.

    Les cépages :

    Le cépage principal, le Cot noir, appelé aussi Auxerrois ou Malbec, doit représenter 70 % minimum de l'encépagement total. C'est lui qui confère au Cahors son type tannique, sa couleur et son aptitude au vieillissement.

    Les cépages complémentaires : le Merlot Noir apporte de la rondeur, du moelleux, du bouquet. Le Tannat renforce les qualités du cépage principal ; il est de la même famille ampélographique ; son vin a une grande aptitude au vieillissement.

    Ces deux cépages complémentaires sont limités à 30 % de l'encépagement total.

    Sa famille professionnelle :
    Les Vignerons Indépendants


    Rester une artiste vigneronne ne pas devenir un industriel du vin

    Les Vignerons indépendants sont répartis dans l'ensemble des régions viticoles françaises et sont organisés en 32 fédérations départementales, elles même regroupées en 10 fédérations régionales.

    Isabelle REY-AURIAT gère le Château Les Hauts d'Aglan depuis 1994 et est affiliée à la Fédération des Vignerons Indépendants du Lot qui regroupe 120 Vignerons Indépendants. Elle l'a présidée en 1995 avant de présider la Fédération Interdépartementale des Vignerons Indépendants de Midi-Pyrénées dont elle est à l'origine de sa création en 2000.

    La philosophie des Vignerons Indépendants est la suivante :

    • Oeuvrer pour la défense et la promotion du métier de vigneron indépendant
    • Défendre la libre entreprise en viticulture et le droit à la responsabilité personnelle
    • Promouvoir la qualité des vins vinifiés en caves particulières

    Les missions des Vignerons Indépendants sont :

    • Défendre les intérêts des Vigneron Indépendants adhérents dans différents domaines : juridique, réglementaire, technique, social, économique et administratif
    • Participer à la politique de développement viticole aux échelons local, national et européen.
    • Proposer des mesures économiques et des réformes législatives dans l'intérêt du Vigneron Indépendant
    • Proposer et promouvoir une organisation économique adaptée à la viticulture vinifiant en caves particulières lui permettant d'accéder aux mesures mises en place par les pouvoirs publics
    • Exprimer auprès des pouvoirs publics les problèmes spécifiques des Vignerons Indépendants (l'étiquetage par exemple)
    • Coordonner et renforcer les actions des fédérations et inciter la création de nouvelles structures syndicales locales.

    Les Vignerons Indépendants représentent en France :

    - 35 % des exploitations viticoles françaises
    - 51 % de la production de vin en France (récolte 2004)
    - 51 % de la superficie viticole française
    - 57% des superficies de vins d'appellation


    La Politique des Vignerons Indépendants : renforcer le Syndicalisme d'Entreprise

    La situation des entreprises Vigneron Indépendant est de plus en plus fragile. Les marges se compriment, la concurrence, française et internationale, s'intensifie et la consommation baisse inexorablement en France.

    Les vignerons indépendants se sentent asphyxiés par le poids des contraintes et des réglementations qui paralysent leur soif d'entreprendre.

    Dans le même temps, on constate que la politique de " l'Etat providence " est une impasse, que les pouvoirs publics sont souvent impuissants à redonner un réel espoir aux vignerons face aux contraintes, aux aléas, aux arbitrages en tous genres et aux priorités autres et que la filière viticole dans son ensemble est dans l'incapacité de gérer au mieux notre secteur.

    Dans ce contexte, que faut-il faire ? S'en remettre à l'avenir ? Peut-on avoir une réelle ambition pour nos entreprises ? Est-il possible de développer (de réinventer ?) un modèle d'entreprise Vigneron Indépendant qui soit à la fois économiquement viable, capable de relever les différents défis qui s'imposent à nous et de répondre aux attentes des consommateurs ?

    Tel est l'enjeu – telles sont les questions auxquelles notre organisation professionnelle souhaite ardemment répondre.

    Les constats

    Depuis toujours, le réflexe normal d'un syndicaliste est de se tourner vers le ministre de l'Agriculture dès qu'un nuage gris s'annonce sur un secteur et de demander moult enveloppes et aides financières. Il faut avoir aujourd'hui le courage de dire que ce schéma est dorénavant dépassé.

    De plus, les Pouvoirs Publics peinent à trouver un cap pour notre filière (le veulent-ils véritablement – nous pouvons nous interroger). Trois ans après l'accord du 21 juillet 2004, rien n'a été entrepris, ou si peu. La réponse des Pouvoirs Publics face aux malaises actuels n'a pas été à la hauteur des défis.

    Quant à la filière viticole, elle ne fait pas preuve de beaucoup d'unité et les " chacun pour soi " et " moi d'abord " fleurissent dans toutes les régions.

    Tous ces éléments ne permettent pas aux différentes entreprises du secteur de leur redonner un avenir tout simplement. Règnent donc un véritable malaise, une incompréhension totale, un immobilisme grandissant. Règne donc un climat légitime de tensions et d'attentes exacerbées des vignerons.

    Face aux palabres, le temps de l'action est venu…

    Notre organisation professionnelle s'implique principalement dans l'accompagnement, l'aide et les soutiens directs aux entreprises Vignerons Indépendants.

    Nous sommes persuadés aujourd'hui que seul un syndicalisme d'entreprise permettra de pérenniser nos entreprises.

    Pour cela, les missions et le travail de notre organisation professionnelle se renforcent autour de 3 axes

    •  redonner un modèle économique viable aux vignerons indépendants en proposant notamment des alternatives (organisation économique, groupements de producteurs ad hoc…) adaptées aux très petites entreprises.

    •  redonner des marges de manoeuvre aux entreprises vigneron indépendant notamment dans la gestion des exploitations (administrative, sociale et financière) et dans la fourniture de services marchands et non marchands.

    •  redonner de la compétitivité aux entreprises vigneron indépendant notamment en développant l'accès à la formation, à l'information, à la recherche et au développement, à l'amélioration de la mise en marche et la commercialisation.

    Le mouvement des vignerons indépendants de par sa représentativité nationale, son implantation dans tous les départements, dans toutes les régions viticoles françaises, et de ses ramifications en Europe par la Confédération Européenne des Vignerons Indépendants se veut être un acteur majeur de l'avenir de la filière viticole.

    Remerciements

    A ma famille qui me soutient.

    A l'équipe du Château Les Hauts d'Aglan qui travaille dans le sens de la perfection.

    A mes clients en France et à l'étrangers qui ont crus à ce travail depuis le début.

    Je partage avec eux l'ensemble de ces remerciements officiels.



     
    > Mon panier
    0 produit(s) dans le panier

    > Les nouvelles
    2 médailles au Concours Général Agricole 2013
    Pour sa première année certifiée en agriculture biologique, le Château Les Hauts d'Aglan est médaillé au Concours Général Agricole avec ses deux cuvées :

    Médaille d'Argent pour le Château Les Hauts d'Aglan 2011

    Médaille de Bronze pour la cuvée A 2011


    GUIDE HACHETTE 2012



    Prix d'Excellence
    Pour la régularité de la qualité de ses vins, médaillés tous les ans au Concours Général Agricole,
    M. Michel BARNIER, Ministre de l’Agriculture et de la Pêche, a remis à
    Isabelle Rey-Auriat le PRIX D'EXCELLENCE
    du Concours Général Agricole


    CONSEILS*
    Déboucher les bouteilles 3 heures avant de les servir ou passer en carafe 1 heure avant la dégustation.




    Isabelle REY-AURIAT Chevalier dans l’Ordre National du Mérite Agricole 8 mars 2007
    Mme Isabelle Rey-Auriat Château Les Hauts d’Aglan 46700 SOTURAC
    Tél. 05 65 36 52 02 – Fax 05 65 24 64 27